Maison Empereur, Reine des quincailleries.

C’est une institution marseillaise vieille de 190 ans. Un lieu hors du temps, dont le charme échappe à toutes les recettes des concepts stores. Qu’on y pénètre avec une envie précise ou par pure curiosité, il est difficile d’en ressortir les mains vides. La Maison Empereur nous ouvre ses portes.

C’est une quincaillerie, c’est même semble-t-il la plus vieille de France et elle réunit tout ce que ce joli nom désuet peut évoquer dans l’esprit de chacun. Une collection de tout un tas d’objets familiers, de ceux qui étaient dans les tiroirs de cuisine et dans les boites à outils des grands-parents. De ceux qui appellent des souvenirs de maisons de campagne, de pique-niques estivaux et de bricolage du dimanche en famille. On pense à La complainte du progrès de Boris Vian et on se s’amuse à chercher sa « tourniquette pour faire la vinaigrette ». En montant les marches de son grand escalier, on se laisse prendre par l’atmosphère chaleureuse et ordonnée qui émane de cette maison bourgeoise du 19ème. Une sorte de Bonheur des Dames des Arts Ménagers, avec ses vendeurs affables et compétents, dans leurs vestes de travail bleu Gitane.

Cette maison a été façonnée pendant sept générations par la famille Empereur. Fondée par François Empereur en 1827, elle est aujourd’hui dirigée par sa descendante, l’élégante et pétillante Laurence Guez, qui nous guide parmi les différents rayons, dont elle connaît chaque produit sur le bout des doigts. C’est qu’elle préside à la sélection des objets qui figureront au catalogue du prestigieux établissement, portée par l’amour du beau s’alliant à l’utile et par l’envie qu’elle a de transmettre la tradition et l’amour du savoir-faire.

90% des produits proposés sont fabriqués depuis leur origine par les mêmes entreprises, figurant aujourd’hui au registre des Entreprises du Patrimoine Vivant. Un gage d’authenticité et de qualité, une démonstration de l’intemporalité d’un bon design et d’une fabrication artisanale irréprochable. Une offre qui permet au connaisseur de trouver l’objet juste dont il a besoin, du plus trivial au plus sophistiqué et à l’amateur de satisfaire son envie hédoniste, en s’offrant, pour parfois seulement quelques Euros un bel objet qui traversera le temps.

On musarde et on croise au rez de chaussée des habitués affairés, à la recherche d’un carillon pour leur porte d’entrée, d’une boite aux lettres, d’un plumeau, d’encaustique ou d’une douille en porcelaine, mais aussi des flâneurs qui repartiront avec une cigale provençale en osier tressé, un pain de véritable savon de Marseille, un emporte pièce en forme de Bonne Mère. On hésite à l’étage, à s’aventurer avec les enfants au cœur du rayon  Jouets d’antan, qui regorge de petites babioles toutes plus attrayantes les unes que les autres et on se prend à tout décortiquer avec eux, depuis le singe multiplicateur et les bons points, jusqu’aux sublimes maisons de poupées victoriennes en bois à décorer.

En plus de l’adresse historique du 4 rue des Récolettes, la Maison Empereur a ouvert en face un magasin dédié à l’habillement, qui regroupe des vêtements et accessoires professionnels et régionaux traditionnels, dont les coupes épurées, les matériaux nobles et la façon impeccable, donnent envie de les incorporer dans nos gardes robes quotidiennes.

On peut désormais prolonger le charme et réaliser le rêve de gosse de se faire enfermer dans un magasin après la fermeture pour y passer la nuit. La Maison Empereur vous ouvre sa « réserve », un appartement adjacent au magasin, qu’il est possible de louer pour vivre une nuit hors du temps, sans Wifi et à la lueur des bougies, entouré des archives de la Maison. Dépaysement garanti dans ce cabinet de curiosité accueillant, voulu par Laurence Guez, qui a trouvé dans cette formule le moyen idéal de perpétuer la mémoire et l’histoire familiale sans la muséifier, de manière vivante, ainsi qu’elle a su si bien le faire pour le magasin.

Une occasion de découvrir un quartier au charme prenant, à deux pas de la cannebière, dans le quartier Noailles, ou les épiceries et restaurants distillent des arômes d’épices et ou l’on se posera en terrasse chez Yassine, Rue d’Aubagne pour déguster les kefteji, les frites maison au piment vert ou bien on poussera la porte de la toute proche épicerie l’Idéal, joli repère de bons produits de terroir, frais ou secs, ouvert par Julia Sammut.

Alors, que vous soyez à la recherche d’abats jour en métal émaillé, d’un panier pique nique en osier, d’un diable à châtaignes, d’une enclume, d’un kit de rustines pour vélos, d’une cheminée à tourtes, de la véritable colle Cléopâtre (au gout au parfum  inimitable d’amande), de pinces à linge anti vent, d’une canne à champignons, ou tout simplement d’un voyage dans le temps, poussez la porte de la Maison Empereur.

 

MAISON EMPEREUR

4, rue des Récolettes
13001 Marseille
Ouvert du lundi au samedi de 9h à 19h sans interruptions
Tél : 04 91 54 02 29

http://www.empereur.fr

 

CHEZ YASSINE

8 Rue d’Aubagne, 13001 Marseille

09 80 83 39 13

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *