Massalia, Marseille à nos pieds

Nous nous sommes rendues à Marseille pour rencontrer Karine Parra, créatrice de la marque de sandales Massalia. Nous n’aurions pu rêver une introduction plus parfaite à nos déambulations marseillaises que cette rencontre, tant Karine et son travail, incarnent ce mélange entre la cité et la nature, entre les traditions et la modernité, entre l’ici et l’ailleurs que représentent cette ville bouillonnante.

    

Karine est ancrée dans sa ville, mais aussi dans cet héritage méditerranéen tellement sensible ici, dans ce grand port, source de tous les échanges, de tous les brassages, d’une richesse immense. De son aïeule venue de Grèce et de son arrière grand-père œuvrant à la fabrication de souliers, elle a hérité un sens profond d’appartenance, qui nous explique-t-elle, l’a conduite naturellement à la création de Massalia.

Après un parcours en tant que styliste chaussures, la création de sa propre marque de sandales s’est imposée à elle comme une évidence. La chose juste à faire. La sandale, soulier originel, lui semblait regrouper aussi bien les éléments de l’histoire familiale proche et lointaine, mais aussi un style de vie qu’elle affectionne, ou l’on passe de la ville aux calanques en un clin d’œil. Bien entendu, il ne pouvait s’agir de n’importe quelles sandales. Elles devaient refléter cette simplicité, cette exigence et cette authenticité héritées de la tradition, mais aussi l’image de cette femme marseillaise, épicurienne et naturelle, dynamique et moderne, que Karine incarne si bien.

La rencontre avec un sandalier marseillais, dont le petit l’atelier familial perpétue une production manuelle de grande qualité fût déterminante. L’atelier réalise depuis la première saison des sandales dans de très beaux cuirs, fournis par le dernier fabricant français à proposer des peaux en tannage végétal. S’y ajoutent des peaux à l’aspect pony, des irisés et des pailletés, qui subtilement mélangés créent des modèles toujours très élégants et intemporels. Aux semelles traditionnelles en cuir et plus contemporaines en Airlite, Karine a ajouté cette saison de légers compensés en liège. Elle a aussi développé une gamme pour enfants, commençant au 25.

Karine souhaite apporter de nouveau développements à la marque et a des envies de compléter l’univers Massalia en créant des objets de décoration en cuir ou en imaginant des éléments d’une garde robe pouvant s’harmoniser avec ses sandales. Elle progresse prudemment dans ses développements et s’appuie sur le beau partenariat qu’elle a crée avec l’atelier, tout en s’autofinançant.

Après trois saisons, Massalia s’est vu décerner en Janvier dernier le prix OPENMYMED  dans la catégorie accessoires, par la Maison Méditerranéenne des Métiers de la Mode. Une belle reconnaissance de la profession qui se prolonge dans les commandes des boutiques, plus nombreuses chaque saison. Des perspectives encourageantes pour cette toute jeune marque artisanale porteuse d’un bel esprit et d’un vrai savoir faire local.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Une réflexion au sujet de « Massalia, Marseille à nos pieds »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *