L’atelier de K OH

Katherine Oh peint à l’huile des cieux pas toujours bleus. Des nuages duveteux s’amoncèlent en autant de houppettes moelleuses qui bientôt se font menaçantes. L’orage couve. Des arbres dénudés pointent leurs longs doigts décharnés vers l’azur. Étrangement on est bien, couchés là dans la clairière à regarder défiler ces quelques centimètre carrés de vapeur d’eau en suspension.

Katherinehome3-960x639Katherine dégage la grande douceur et la sérénité des gens en paix avec eux même. Elle vous accueille avec un large sourire et un regard brillant. Son atelier vaste et lumineux recèle des trésors inédits. On tombe en arrêt devant ces chimères qu’elle façonne à partir d’insectes épinglés. Les ailes fluos de ce papillon ou la corne écarlate de ce scarabée créent un effet d’étrangeté insidieux. On y regarde à deux fois pour démêler le vrai du faux. On se dit que les apparences sont parfois trompeuses.

Ses céramiques reflètent toute cette subtile ambiguïté. Elles associent des couleurs sourdes aux subtiles différences. Le mat et le brillant s’allient, la terre cuite prend des airs d’écorces d’arbres.

Un travail fermement ancré dans un rapport à la nature, fort à découvrir d’urgence.

katherinehome5-960x639Katherinehome6-960x639katherinehome8-960x639Katherinehome9-960x639Kathrinehome7-960x639Katherine3Katherine6Katherine9katherine9

Enregistrer

Une réflexion au sujet de « L’atelier de K OH »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *