Revelations au Grand Palais

Sous la nef du Grand Palais, parmi les 400 Artisans d’Art réunis pour la biennale Internationale des métiers d’Art et de Création, nous avons fait six nouvelles rencontres avec des personnalités d’exception, dont le travail nous a particulièrement séduit.

Une sélection non exhaustive, au cœur d’une biennale qui une fois encore met en valeur le travail de la nouvelle génération d’artisans précurseurs, rompus aux croisements audacieux entre innovations des techniques et des matériaux et savoir faire traditionnels, jouant des collaborations avec d’autres créateurs, Artisans et Designers.

Ex-Nihilo x Daniela Busarello

Daniela Busarello, Architecte et Artiste a collaboré avec la Maison de parfumerie Ex-Nihilo pour créer des flacons en verre, dont la surface sculptée et les teintes traitées en dégradés dans la masse, reproduisent de façon poétique l’ondoiement de la fragrance. Contenants merveilleux pour ces jus uniques, qui mêlent la tradition de la haute parfumerie française à une grande modernité.

Des créations qui ont été façonnées à la main par les artisans verriers du CIAV à Meinsenthal, clos par du liège du Var, encapuchonné de vermeil et orné de lapis lazuli pour la grande pièce maitresse unique. Cette sublime série limitée à douze exemplaires signés par l’artiste et rechargeables, est désormais disponible dans les boutiques Ex-Nihilo.

 

Tere Marin Keymer

Tere Marin Keymer, Artiste céramiste représente le Chili, célébré cette année par la biennale.

Elle puise son inspiration dans l’observation de la géométrie fractale de la nature, mêlant une approche subtile de l’ordre naturel et du flou organique des formes marines mouvantes.

Elle décline un bestiaire étrange et fascinant de créatures aquatiques, constellées de calcifications géométriques, des anémones ondoyantes et des squelettes d’oursins, dans des pièces décoratives et utilitaires mêlant le mat du grès au brillant de la porcelaine, douce nacre aux reflets pastels.

 

Véronique de Soultrait

Veronique de Soultrait a gardé de son parcours formatif en dessin textile et en peinture décorative aux Beaux-Arts un gout pour le décor mural. Elle réalise en tressant des cordes de chanvre de coton, de soie brute, d’abaca, de jute ou du cordon ciré et en les mêlant au cuir et au liège, des panneaux muraux et paravents très graphiques.

Un travail qui joue des reliefs et effets d’ombre et lumière crées par la matière. Elle est tissée, tressée et roulée ; en pastilles pour former des amas de nuages légers, comme un passepoil ou une passementerie, posée sur des armatures reprenant des dessins de cannages, plaquée comme de la marqueterie.

Ses panneaux, paravents et claustras flirtent avec les motifs ethniques et l’Art Déco et crée des décors forts et raffinés.

 

Bellot-Bottle

Camille BELLOT et Paul BOUTEILLER, tous deux diplômés de l’ESAA Duperré en 2013 ont crée le studio de création Bellot-Bottle. Ils ont reçu le Prix de la jeune création Métiers d’Art 2016, et présentent ici «Itadakimasu» , un monstre très Burtonien aux écailles de papier montées sur un châssis de bois de palette découpé à la hache et doté d’un œil ophidien et de dents menaçantes en plâtre.

Point d’attraction immanquable de cette biennale, l’animal insatiable (Itadakimasu  signifie « Je reçois la nourriture » en japonais) est une belle démonstration du savoir faire du studio, combinant un univers imaginaire fécond et singulier et des savoir faire originaux et pointus. Les univers peuplés de créatures aux squelettes de bois, à la chair de papier découpé, méticuleusement articulé et les décors oniriques de Bellot-Bottle, ont su séduire des marques prestigieuses pour la réalisation de leurs décors et vitrines.

 

Hervet Manufacturier

Retour vers le futur chez Hervet Manufacturier, manufacture de meubles d’exception crée en 2014 par Cédric et Nicolas Hervet. Ici les essences de bois précieux sont la base d’un travail qui mêle un sens aigu de l’unique, du luxe et de la tradition avec un esprit rétro futuriste.

Des meubles aux proportions généreuses et aux formes angulaires, dont la fonctionnalité fait écho à un art de vivre très sixties, qui composeront le salon idéal d’un esthète décalé, autant adepte de lounging confortablement installé devant son meuble hifi, que de skateboard.

La manufacture installée en Normandie a su fédérer autour d’elle un « cluster » d’artisans qui apportent au travail du bois leurs savoir-faire complémentaires, permettant par exemple le développement de sièges à structure métallique gainés de cuir et d’ottomans.

 

Vincent Dionigi

L’ébéniste et designer Vincent Dionigi, nous offre une démonstration virtuose de son savoir faire. Titulaire d’un Bac Pro ébéniste et d’un Diplôme des Métiers d’Art en ébénisterie option décors et mobiliers, il a développé une approche technique très rigoureuse et nourri un univers esthétique extrêmement raffiné et moderne, qui pousse ses expérimentations hors des sentiers battus.

Il taille dans les couches de bois massif de panneaux de multiplis pour révéler des touches, des lignes colorées et des motifs, dessinant des formes géométriques répétitives évoquant l’opt art.

Son travail de collaboration avec le graphiste Matthieu Exposito sur des réalisations telles que des lampes ou une bibliothèque, introduit de façon originale le motif figuratif dans son travail, et un jeu intéressant autour du caché et du révélé.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *