Klaxon Designers

Le duo toulonnais Klaxon Designers, composé de Sylvain Gauthier et Guillaume Fouret, s’est formé en 2014, mais leur complicité et leur envie de créer ensemble se sont nouées au Lycée de la Tourrache, au fil de leurs études en design de produit.

dsc_7416

Leur gout commun pour l’épure du Bauhaus et la recherche de fonctionnalisme les réunissent. Ils décident d’explorer la matière, qui sera désormais leur source d’inspiration et testent des alliances de matériaux : bois, métal, cuivre, béton… S’esquisse alors un travail ou l’artisanat et le design industriel vont s’associer pour créer un mobilier cohérent et simple, jamais sur-dessiné.

dsc_6979bdsc_7016

Le duo conçoit et élabore ensemble des objets usuels, qu’ils modélisent ensuite eux même en bois ou en acier. Ils se tournent naturellement vers des artisans locaux, ferronnier, ébéniste, pour la réalisation de leurs petites séries auto éditées. Leur approche industrielle de la création se confronte à la pratique artisanale. Elles se répondent pour engendrer un processus de dialogue créatif, dont l’objet sort épuré jusqu’à l’os. La matière apparait lissée et modelée, mais reste brute. Ainsi le bois des vides poches Welcome est laissé nu ou teinté dans sa masse de noir, comme imbibé d’encre, laissant les veines dessiner des volutes douces et rompre les angles.

On retient aussi leur bougeoir 180° en laiton, usiné au tour numérique. En observant ses différents prototypes, on constate qu’il s’est débarrassé dans ce va et vient avec l’artisan de tous les détails qui auraient pu distraire l’œil et la main de sa fonction essentielle. Accueillir et diffuser la lumière, rien de plus, rien de moins.

dsc_7091

La lumière émerge d’ailleurs comme un fil conducteur dans le travail du duo. Ainsi Spoutnik et Good Morning, mettent en valeur un éclairage direct et chaleureux, rehaussé par la présence du bois brut et du métal découpé au laser. Là ou l’un enchâsse la lumière dans une cage légère, l’autre l’intègre à chevet de chêne. La lampe Hexa, hexaèdre dont la structure de bois est tendue de fils élastiques gainés de tissu, projette la lumière selon un motif tissé que chacun peut faire évoluer.

dsc_7066

Ce travail sur le fil devrait d’ailleurs prendre une nouvelle forme au cours de cette année 2017 grâce à une collaboration avec la créatrice textile et tisseuse Julie Robert. Un des nombreux projets de ce duo qu’il faut définitivement suivre de près.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *