Objet du désir : Lampadaire Mòn

Avec ses lignes tendues, ses matières brutes et son câblage apparent, le lampadaire Mòn diffuse une esthétique industrielle, doucement tempérée par le traitement de ses finitions, la légèreté de ses articulations et des éléments composant les abats jour et les contrepoids. Ses lampes satellites, fines feuilles de laiton perforé doré en bain ou de laiton cuivré verni mat plié, se posent délicatement sur l’acier huilé au toucher soyeux de ses axes.

Le Ferronnier d’Art Bruce Cecere et le Designer Samuel Accoceberry ont travaillé de concert, apportant à cet objet collaboratif des éléments uniques issus de leurs univers respectifs. S’éloignant d’une approche trop conceptuelle, ils ont tous deux réalisé un objet usuel élégant, alliant parfaitement le travail de forge et de ferronnerie d’Art maitrisés par l’artisan, au style rythmé et graphique du designer, qui jouent ici ensemble avec la plasticité du métal.

Cette collaboration riche est née dans le cadre de Peri’Fabrique, programme de co-création organisé dans le cadre des DDays, avec le soutien de la Fondation Bettencourt-Schueller et d’Est Ensemble Grand Paris. Le choix du designer incombe ici à l’artisan et non l’inverse, provoquant un dialogue nourri et des échanges propices à l’innovation.

Pour cette création, le duo a reçu une bourse d’accompagnement en 2016, ce qui leur vaut aujourd’hui d’être exposés sur le stand de Peri’Fabrique à la Biennale Révélations. Le lampadaire Moon est par ailleurs désormais édité par Christophe Delcourt pour Delcourt Collection.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *